Conditions d'utilisation / Charte du GAC

1/ La qualité : Les produits acheminés devront être issus d’une agriculture raisonnée, non intensive, la plus naturelle possible, respectueuse à la fois de l’environnement, des hommes, des animaux et de la terre. Ils ne devront pas obligatoirement être labellisés bio mais devront tendre vers ce mode d’agriculture.

La qualité des produits pourra être vérifiée dans le cadre d’une discussion ou d’une rencontre/visite avec le producteur. La notion de confiance est au centre de la relation producteur/consommateur.  Le producteur devra faire preuve de transparence et de communication quant à ses modes de production.  Il sera dès lors possible de retracer le cheminement des produits proposés à la vente à  travers toutes les étapes ; de la production à la distribution.

2/ La proximité et le circuit court : Afin de minimiser les transports et de soutenir l’économie locale, le groupe donnera la priorité aux producteurs issus de Tenneville/Ste-Ode/Bertogne.  Cependant, afin d’avoir une variété dans les produits, le groupe élargira sa recherche de producteurs aux communes limitrophes. Le groupe profitera aussi des déplacements de ses membres pour approvisionner le GAC.

Des produits occasionnels et/ou non locaux (exp : huile d’olive, sel de Guérande, vin, agrumes…) pourront élargir la gamme des produits disponibles à condition qu’il y ait le moins d’intermédiaires possibles (max. 1 intermédiaire).

3/ La solidarité envers les producteurs : Via le GAC, le groupe souhaite soutenir les producteurs locaux, en particulier les petites structures, stimuler et intensifier les circuits courts, permettre une rémunération correcte du travail par un juste prix des produits tant pour le producteur que le consommateur.

 

De leur côté, les producteurs devront se montrer « actifs » en acceptant le dialogue et les visites, en faisant preuve de transparence, en participant aux éventuelles réunions, etc…

Pour un même produit, si plusieurs producteurs existant sur le territoire (Tenneville/Ste-Ode/Bertogne) manifestent leur intérêt à fournir le GAC, ils seront tous repris dans la liste des producteurs.

Dès lors, un producteur ne pourra pas réclamer l’exclusivité.

 

4/ La convivialité : Le GAC doit permettre la création de lien social. Il sera ouvert à tous les consommateurs qui se rallient à ses valeurs.  Il sera un lieu de partage et d’échange (partage de bonnes pratiques, échange et/ou don de productions privées, etc…).

La solidarité entre les membres sera également mise en avant. Le listing des coordonnées de chaque GACeur sera remise à tous les membres afin que l’entraide se mette en place tant au niveau des tâches que de la récupération des commandes. (Exp : Si un membre a un empêchement, il pourra appeler l’un ou l’autre membre afin de récupérer sa commande)

Cette notion de convivialité sera également valable dans les relations avec les producteurs.

5/ La responsabilité du gacoeur : Chaque membre du GAC devra participer bénévolement et volontairement aux tâches dans les limites de ses disponibilités et de ses capacités. Et ceci, afin de garder un sentiment d’appartenance au GAC et d’éviter de venir uniquement en tant que « client consommateur ». 

6/ La variété des produits : Le groupe pourra décider d’élargir sa gamme de produits tout en évitant la concurrence entre les producteurs. Quitter le « local » sera permis si les produits désirés ne sont pas fournis localement